M. Chat menacé de prison ferme : «La loi n'est pas adaptée au street art»

26 septembre 2016 par Thoma

Thoma Vuille alias M. Chat, dont les oeuvres couvrent les murs de Paris et d'ailleurs depuis des années, risque 3 mois de prison ferme pour avoir dessiné son fameux chat sur un support mural de la SNCF. Invité du Figaro TV, l'artiste graffeur qui s'avoue «dépassé» s'est exprimé sur ce qu'il considère être une «injustice».

le figaro Charlotte Barrillon-Dennebouy